La Valls des mots

 

 

 

 

Valls nous fait de beaux discours et en voici la conclusion :

 

Manuel aime les entreprises.

Manuel aime les entrepreneurs

Manuel aime Montebourg

Manuel aime Hamon

Manuel aime Najat

Manuel aime Taubira

Manuel aime les socialistes

Manuel adore François Hollande (ou pas…)

 

 

Manuel et bien il aime tout le monde…(.pardon il n'aime plus Thévenou....quand à Valérie.....)

 

 

Il reprend à son compte ce slogan très porteur de Ségolène en 2007, « Aimons-nous les uns les autres » (comme François Hollande nous aime ?)

Alors ne le nions pas,  il sait communiquer notre Premier Ministre. Et puis il a raison probablement de ne pas s’en faire car les « frondeurs » sont surement plus des « tigres de papier » qu’autre chose. Jamais ils n’iront provoquer la chute du gouvernement, ils sont trop heureux de pouvoir faire parler d’eux dans les médias….Ils se sentent importants, ils sont députés de « gauche ».

 

Et malgré la claque administrée par Taubira rendant visite aux "frondeurs", le livre de Valérie, la biographie de Montebourg dont on parle peu mais traite Hollande de menteur tout le long du livre, Thévenou avec une phobie administrative, Martine Aubry qui ajuste son tir, les déficits qui explosent,   il est heureux Manuel!

 

Car enfin Manuel nous l’a dit à nous tous français, il n’y pas d’austérité en France, Pierre Moscovici le confirmait encore à la radio il y a peu, l'austérité n'existe pas en France ! Nous rêvons, tout va bien, les impôts, le chômage, la dette qui ne se réduit pas, les usines qui ferment etc….tout ça c’est un mirage !!!!

 

A vouloir aimer tout le monde, il ne va satisfaire personne….Un peu comme son patron. En fait  Manuel c’est la voix de son Maitre Il parle beaucoup mais dans les faits que voyons nous depuis 3 mois ?

 

Le vide le plus total.

 

Ah mais si, j'allais oublé, la vieille rengaine, Français ayez peur, le FN est aux portes du pouvoir...mais justement le FN ne fait plus peur, il est devenu légitime et attiser ce ridicule chiffon rouge ne fait qu'attiser cette légitimité.

 

Monsieur Valls nous parlait de la Berlusconisation de la vie politique Française sous Sarko, c'est le Bon Dieu qui se fout de la charité!

 

 

 

Mais posons nous aussi cette question.

 

Jusqu'ou les frondeurs sont ils prêts à aller? Parce que faire des incantations,des meetings, scander "vive la gauche" à tour de bras, c'est bien, mais sont- ils vraiment prêts à aller jusqu'au bout de leurs convictions?

Accepteront ils de perdre leurs sièges de députés pour rester fidèle à leurs idées?

Iront-ils jusqu'à pousser le Président à dossoudre l'Assemblée Nationale pour montrer à quel point ils croient à leurs exigences?

 

Personnellement,je ne le crois pas à part peut-être quelqu'uns, car tous autant qu'ils sont, ils tiennent à leur siège de député,avec les petits avantages qui vont avec ....Et puis ils n'ont pas envie de rejoindre les presque 4 millions de chomeurs. Ils sont de "gauche" mais jusqu'à un certain point, il ne faut de même pas exagrer! Les privilèges on y prnd gout!

 

Alors nous allons observer ces "frondeurs", voir ces prochaines semaines jusqu'ou va mener la logique de leur démarche... Car ils le savent, si l'Assemblée est dissoute, celle qui sera élue sera probablement à 90% de droite avec une très faible chance de cohabitation avec un Président déjà décridibilisé.

Franchement le PS c'est mieux que "Dallas"! Nous pourrions dire "vivement le prochain épisode.... " si ce n'était dramatique pour notre pays.
Les français ne veulent plus de ce gouvernement parce que Valls a déjà montré ses limites et Hollande son incompétence.

Les français veulent utiliser leur "joker" et demandre le droit de rectifier leur choix.

 

Le message sera-t-il entendu à temps?

 

 

 

 

Commentaires

Aucune entrée disponible
Veuillez entrer le code.
* Champs obligatoires
Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Philippe Chauvancy