Un ministère du yoga en inde? a quand le notre?

Voici certainement une des meilleures nouvelles de ces dernières années qui devrait inspirer nos hommes politiques en Occident et de nos jours plus particulièrement en France.

Le Premier Ministre Indien récemment élu vient de créer un Ministère du Yoga et de la Médecine Ayurvédique. C’est une bonne nouvelle car un grand pays, la plus grande démocratie du monde, veut mettre à la disposition de la population l’accès à cette connaissance millénaire du yoga et de la médecine ayurvédique.

 

Ce gouvernement avec beaucoup de courage et disons-le de sagesse en cette époque où nous pensons que le bonheur peut se trouver uniquement dans les possessions extérieures et dans une frénésie de consommation destructrice, accrédite qu’il existe un autre moyen pour les individus d’atteindre un équilibre mental et physique non pas en allant chercher systématiquement vers l’extérieur de Soi un bonheur permanent ou tout simplement une sérénité stable et intégrée,  mais à l’intérieur de Soi en pratiquant le Yoga au sens large du terme, c’est-à-dire aussi la Méditation sous toutes ses formes. D’ailleurs précisons ici que le Premier Ministre Modi pratique lui-même la Méditation Transcendantale.

 

C’est aussi une façon de souligner que les solutions peuvent venir d’individus équilibrés dans leur comportements au sein de la société en pratiquant régulièrement  mais aussi sans contraintes ce qui apparaissait jusqu’à présent plutôt comme une recette miracle uniquement adaptée pour les « bobos » ou adeptes attardés des années 60s.

 

C’est montrer à travers la médecine ayurvédique que la relation entre l’homme et son corps peut être mieux comprise, plus intime. Qu’une médecine ancestrale et naturelle est complémentaire dans certains domaines à l’allopathie en étant une alternative crédible rendant une forme de médecine couteuse et ultra chimique moins toute puissante.L'Ayurcéda c'est apprendre facilementt à gérer son corps avant que la maladie ne se manifeste, l'Ayuveda c'est l'art d'apprendre la prévention sans avoir recours nécessairement aux médicaments.Vous pouvez déjà imaginer les effects qu'une bonne prévention pourrait avoir sur les comptes de la Sécurité Sociale.

 

Précisons aussi que le yoga n’est pas un enseignement spécifiquement « indou » mais une connaissance universelle adaptée pour permettre à chaque individu quel qu’il soit d’atteindre une grande sérénité intérieure tout en étant actif et performant dans le monde la matière. Le yoga, et ce ministère en est une judicieuse manifestation, permet d’intégrer le domaine de la sérénité intérieure et le succès dans le monde de la matière, mais avec beaucoup plus de Conscience au fil de la pratique, développant une meilleure connaissance un plus grand respect des autres mais aussi et c’est extrêmement important de notre environnement.

Là aussi ce qui est peu connu du public, plus de 600 recherches scientifiques ont été réalisées par exemple sur les effets de la Méditation Transcendantale sur la santé physique et mentale avec des résultats plus que probants sur son efficacité. Récemment Mathieu Ricard s’est prêté à ce genre de recherche et la « méditation pleine conscience » elle aussi commence à produite quelques recherches allant aussi de le même sens.

Le Premier Ministre Indien en créant ce Ministère ne fait finalement que confirmer la valeur de l’enseignement du Yoga pour les populations, tandis que  les scientifiques de l’ouest au travers de leurs recherches prouvent de façon indiscutable l’efficacité de la pratique du yoga et de la Méditation.

Cette rencontre de « l’Est » et de «l’Ouest » démontre que le yoga est bien universel, qu’un français ,un américain  ou un indien auront les mêmes résultats positifs indépendamment de leurs croyances ,cultures, ou opinions politiques.

Ce n’est un hasard non plus si l’Inde depuis l’élection de son nouveau Premier Ministre se détourne des OGM pour se tourner vers une agriculture à taille humaine et biologique démontrant qu’on peut nourrir plus d’1 milliard d’habitants sans avoir recours à des « biotechs » dont finalement nous ne connaissons pas grand-chose mais qui deviennent de plus en plus sujets à controverses quant à leurs effets sur l’homme et la nature.

En souhaitant aussi créer une « journée mondiale du Yoga » le Premier Ministre Indien invite chacun d’entre nous ne serait-ce qu’une journée par an, à se poser tranquillement, à  se regarder au fond des yeux, à se dire que finalement la solution à tous nos problèmes pourrait bien se situer non pas à l’extérieur de ce que nous sommes mais bel et bien dans le développement de notre conscience et cela grâce au Yoga. La solution à nos problèmes en définitif ne serait pas si loin de nous, il suffirait d’accepter avec moins d’arrogance égotique, que simplement méditer peut changer le monde.

Le Dalai Lama il y a quelques jours  déclarait « « Si nous apprenions la méditation à chaque enfant, la violence du monde disparaîtrait en une seule génération », le premier Ministre l’officialise en quelque sorte.

Maintenant tournons-nous vers notre pays et regardons ce qui se passe depuis une bonne trentaine d’années au minimum. Nos hommes politiques et, nous-mêmes citoyens, ne cessons ou de voter  ou de réclamer de nouvelles lois pour rendre notre société plus juste et  plus facile à vivre. Quel est le constat de façon générale ? Un échec ? Un gâchis ? Regardons la violence dans les écoles mais aussi la violence politique, l’économie qui ne finit plus de stagner, et nos responsables à chaque élection promettant des solutions miracles qui n’aboutissent jamais….Ni la Gauche, ni la Droite ni personne n’y arrivent.

Alors si un Président, avec un peu de courage et de créativité, se disait pourquoi ne pas essayer nous aussi en France, en dépassant les dogmes, les idéologies, d’essayer à titre expérimental de faire enseigner la méditation dans des entreprises, des écoles ? Si un pays de 1 milliard et quelques d’habitants tente cette aventure, pourquoi nous occidentaux n’essayerions nous pas ? Sommes-nous plus intelligents, plus performants ? Il ne semble pas à y regarder de plus près.

Alors si nous ajoutions au curriculum des citoyens la pratique du yoga et de la Méditation comme choix possible dans l’éducation, quels en seraient les risques encourus pour le pays  sinon ceux d’éventuellement de s’être tromper à bas couts ?

Avons-nous encore dans ce pays un peu de gout pour le risque d’essayer de nouvelles solutions en remettant au centre de nos préoccupations le développement harmonieux des individus ?Sommes-nous prêt à accepter nos errements du passé ? Allier la connaissance  du Soi intérieur et la Connaissance de la Matière n’est pas cela le rêve de l’humanité ? Fusionner la connaissance des civilisations de l’est et de l’ouest ?

 

Ce ministère du Yoga en Inde est peut être un commencement pour nous occidentaux de reconnaitre que notre suprématie dans la richesse matérielle n’est pas un gage de bonheur, qu’il nous manque aussi cette connaissance de nous-mêmes.Nous devons comprendre qu'il n'existe aucune barrière culturelle qui nous empêcherait de juste tenter cette solution.

 

Si seulement nos hommes politiques avec le spectacle affligeant qu’il nous donnent pouvait  apprendre à méditer  nous nous en porterions tous bien mieux !

 

 

 

 

 

 

 

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Philippe Chauvancy