Quand la Conscience s'étire à l'infini

Il y a ces moments durant la pratique de la Méditation Transcendantale qui révèlent avec une délicatesse inouïe l’infinie flexibilité de la Conscience.

C’est au-delà de la transcendance, au-delà des pensées, c’est un domaine de sérénité infinie ou la Conscience devenant consciente de sa propre existence se regarde avec une jouissance presque insupportable de Béatitude. C’est un espace ou chaque cellule du corps, chaque particule d’ADN semblent se regarder, prenant la véritable valeur de la dimension de leur potentiel infini. Alors à cet instant précis de reconnaissance intérieure, la Conscience s’étire, elle s’étire à l’infini, sans retenue. Elle s’étire à travers chaque partie du corps….Elle découvre son éternelle flexibilité. Elle s’installe dans son éternité, dans sa valeur cosmique.

La Conscience est alors comme un gros chat ronronnant, s’étirant de tout son long comme si cet étirement était en réalité sans limites. La Conscience découvre son élasticité, sa flexibilité qui est illimité ….un peu comme dans une pose de Yoga ou le corps s’allongerait sans fin, toujours plus loin….

Les cellules du corps se réjouissent de cette révélation, car elles se libèrent de ce qu’elles pensaient être leurs propres limites. L’illimité devient pure Conscience, pure réalité, pure bonheur.

L’esprit  devient libre et autonome. Il n’est plus enchainé. Il intègre la valeur de sa propre éternité au quotidien. Sa vérité cosmique, oui cosmique, apparait comme étant d’une tellement grande simplicité. La réalité de la conscience  se révèle dans son état le plus simple, dans un état de dénuement total  car là à cet endroit si vrai, si ordonné il n’y a plus rien que l’espace de la certitude que tout est décidément infiniment simple, magnifiquement organisé.

Il semble qu’à cette Source, tout est structuré, organiser méthodiquement. La réalisation de la fabrication de la Conscience est le siège de toute connaissance. C’est voir et apprécier avec un plaisir tellement infini que la Conscience englobe tout ce qui est véritablement. Elle dépasse tout ce qui n’est pas compris et perçu parce qu’elle existe dans une dimension différente de compréhension de la structure cosmique tout en étant infiniment Présente dans la structure de la Matière.

Percevoir cette réalité c’est voir ce qui existe au-delà du non-manifesté et du manifesté. C’est gérer la Vie de là ou rien n’est limité. La Conscience devient cognitive, elle est omnisciente, omniprésente.  Elle absorbe tout et rien. Le Rien devient le Tout et le Tout devient le Rien. C’est la même chose. La Conscience consciente d’elle-même est miroir de tout ce qui existe. Elle peut tout voir, tout saisir, tout comprendre. La Conscience se révèle comme étant le grand architecte de la construction de la réalité cosmique. Naturellement, sans effort elle agit de façon harmonieuse, elle ignore la colère ou l’impatience, en fait elle ne connait plus les contraires car elle est l’Unité de tout ce qui existe. Elle s’intègre au quotidien dans un flot permanent de douceur dans cette infinie flexibilité qui ne connait aucunes résistances, aucunes aspérités.

Alors plus l’ouverture de la Conscience s’intègre au quotidien, cette flexibilité et cette élasticité transcendant toutes les certitudes de l’égo s’incarnent durablement. Un espace s’ouvre, celui-ci est sans fin, illimité, le regard essaie de se poser sur un point quelque part dans l’univers de la Conscience..... Et pourtant rien ne peut être fixé car tout est éternel. L’espace-temps disparait. Il n’existe plus de limites.

Accepter de simplement porter son attention sur cette vérité puis de se permettre d’aller expérimenter par soi-même la véracité de cette réalité permet de vivre en dehors des limites du temps, des contraintes des pensées, de l’emprise de l’égo. Tout devient infini, la Patience, la Tolérance, le Respect, l’Amour, toutes ces valeurs supports de vie s’établissent dans leurs valeurs propres d’éternité.

Parce que la Conscience est la fondation de ce qui est, intégrer sa flexibilité ultime permet de vivre la Vie telle qu’elle mérite d’être vécue, c’est-à-dire sans résistances, sans souffrances, sans dépendances….

Tout cela se voit et s’incarne dans le corps. C’est ce que nous offre la pratique de la Méditation Transcendantale. C’est plus que le simple bien-être de notre physiologie. C’est comprendre concrètement pourquoi cette méditation est « Transcendantale ». Elle autorise, enfin pourrions-nous dire, la Conscience à se reconnaitre dans son intelligence illimitée et génératrice de bonheur. De comprendre que la sérénité n’est pas un vain mot, qu’elle se situe en nous, donc partout. Elle s’étire loin très loin par-dessus toutes les illusions, toutes les croyances. Elle est la Réalité de ce que nous sommes dans notre essence pure.

C’est aussi un espace ou la Transcendance elle aussi s’observe avec l’œil du témoin. Ce n’est même pas un état de conscience, c’est juste un fait, une réalité. On pourrait décrire cet espace comme un étant un endroit de neutralité parfaite… De ce rien tout est vu de la Source, tout ce qui fait le Manifesté, le Non Manifesté, le Transcendant,  tout est apprécié de la plus profonde neutralité et donc de la justesse de la Conscience dans son ultime totalité. Le Soi est l’état le plus neutre et le plus vivant  de la création…..

 

C’est un mécanisme qui finalement est d’une simplicité presque enfantine. La Méditation Transcendantale nous ouvre les portes de la Conscience qui ne demande qu’à s’intégrer. A y regarder de près on constate qu’il ne faut pas grand-chose pour le réaliser et donc se réaliser.

Cependant  cela nécessite juste ce petit peu de courage d’accepter d’aller vers ce qui peut paraitre si loin de nous…presque irréel…

La Méditation Transcendantale ouvre la Porte de ce domaine de toutes possibilités.

 

 

 

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Philippe Chauvancy