Mr Macron fait déjà marche arrière sur sa loi fourre tout!

le 20/1/2015

 

Voilà chassez le naturel il revient au galop! Macron a déjà cédé sur le projet phare de sa réforme, Les Maires pourront décider ou non de l'ouverture des commerces le Dimanche, autrement dit les idéologues de gauche à Lille, Nantes ,Paris pourront continuer à bloquer toute évolution libérale! Les touristes étrangers pourront continuer leur shopping à Londres....

 

 

Monsieur Macron avec beaucoup conviction depuis plusieurs semaines essayait de vendre son projet de loi sensé libérer les énergies vives dans notre pays.Et comme d'habitude ,le Président et son Ministre ont cédé aux sirènes des parlementaires de la gauche archaïque

 

Voyez vous 'autre jour un responsable socialiste probablement dans un enthousiasme social libéral déconnecté de la réalité économique,  parlait de la création de dizaines de milliers d'emploi avec la déréglementation des transports.Les autocars allaient contribuer à sauver le pays .... Pudiquement un dirigeant d'une de ces entreprises de transport  parlait de 1000 emplois, visiblement le gouvernement et les chefs d'entreprise n'utilise pas les mêmes statistiques.

 

Celà prouve, s'il en était encore besoin ,que  ce  projet de loi de Mr Macron qui doit parait-il libérer notre économie n'est que de la poudre aux yeux . Cette loi  n'est qu'une goutte d'eau dans l'océan de réformes plus importantes à promouvoir  et instituer.

 

Car au regard des informations dont nous disposons maintenant, les grandes lignes de ce programme "emblématique" se résument à autoriser les ouvertures de magasins le Dimanche, c'est déjà fichu avant même d'être voter, permettre la concurrence dans les transports de cars, permettre à de nouveaux notaires ou autres professions  de s'installer plus facilement....Il a laissé tomber pour les pharmaciens devant la levée de boucliers de ceux-ci.

 

En analysant ce projet de loi assez fourre tout, peut on vraiment considérer qu'il va contribuer à faire baisser de façon significative le chômage de masse existant dans notre pays depuis 30 ans? Parce que c'est bien de cela qu'il s'agit n'est ce pas?Certes , autoriser les salariés volontaires à travailler le Dimanche, mais pas plus de 12 par an ce qui est déjà une restriction en soi,  contre avantage sonnant et trébuchant est un pas dans la bonne direction....mais sérieusement combien d'emplois sont ici à la clef?  Permettre à de nouveaux jeunes diplômés notaires de s'installer plus librement, très bien, mais de combien d'emplois parlons-nous ici? Enfin libéraliser les transports de car serait-il le plus sur moyen de relancer l'activité dans notre pays?

 

D'ailleurs avez  vous remarquer que personne à gauche à part quelques inconscients courageux ne se risquent à faire des projections sérieuses sur l'impact de cette loi Macron sur notre économie. Ce qui est sensé être un "big bang" se révèle dejà comme étant un pétard mouillé... Du pur "hollande" en quelque sorte...Des" paroles ,paroles paroles......."

 

Soyons honnêtes ,il est important de déverrouiller les mentalités archaïques existant dans notre pays surtout à la gauche du Parti Socialiste, mais cette loi présentée comme étant la panacée, le marqueur du social libéralisme pour ce quinquennat est un peu modeste dans ses ambitions surtout en écoutant le commentaire au vitriol de Madame Aubry qui tient tellement à ses Dimanches pour aller au Musée ainsi que ses alliés vitupérant contre Mr Valls! Tout cela n'annonce rien de bon

 

Précisons tout de même qu'une grande majorité de français sont pour l'ouverture des grands magasins le Dimanche et que pour parler crument ils se foutent des idéologies désuètes et rampantes bloquant toute idée d'évolution. La société a changé ,les habitudes ont changé et les socialistes eux n'arrivent pas à changer! Ils restent coincer sur leurs petites certitudes ayant oublier que les français sont assez grands pour savoir s'ils veulent consommer ou pas le jour du Seigneur!

 

Quand nous disons "socialistes" ,nous incluons Messieurs Macron et Valls. Ce sont simplement des socialistes mous, ou centristes. Vous savez au temps de la Révolution les représentants centristes constituaient un groupe appeler le "Marais", voilà un surnom bien approprié en cette circonstance à nos ministres sociaux dits libéraux......

 

Alors  tout de même ,il y a beaucoup d'effort de communication de Mr Valls, Macron et autres ministres pour nous convaincre que ce projet est vraiment ce qui va sauver la France des déficits et l'orienter positivement vers le plein emploi....

 

Ou bien ce gouvernement prend les français pour des idiots, ou bien nous ne disposons pas de toutes les informations concernant ce projet. Rien ici ne peut laisser espérer ou présager  un redémarrage de la croissance grâce à ces initiatives.

 

C'est une bouffonnerie.Ce projet est certainement un petit pas dans le bon sens , et ceci à condition qu'il ne soit pas vidé de sa petite substance par les députés très remontés, mais tellement insuffisant , sous estimant tellement la nécessité pour notre économie de pouvoir se libéraliser.

 

C'est comme si les gens de gauche dans notre pays ne vivaient pas sur la même planète ,comme s'ils ne voyageaient jamais, ne s'informaient jamais. Ils donnent cette terrible impression de ne pas comprendre à quel point la soicété a changée. Pas uniquement la société française, mais mondiale. La compétitivité se joue à tous les échelons et de par la technoogie des communications, de l'échange des informations, chaque individu sur cette terre peut être interconnecté et possède un pouvoir extraordinaire de pouvoir changer la société à son humble niveau. Ce qui veut dire que de nos jours ce sont les états qui doivent s'adapter au changement et non pas les citoyens. L'état se retrouve à ce qui aurait toujours du être leur place, c'est à dire au service des citoyens.

 

Margaret Thatcher avait ce commentaire très juste. " L'argent public n'existe pas, il n'y a que l'argent des contribuables". Et bien maintenant c'est pareil pour tout. Le domaine public ne peut s'émanciper de la transparence et doit répondre de façon quasi instantané aux désirs et besoins des citoyens.

Quand des députés refusent de donner la liberté aux gens le choix de travailler ou non un Dimanche,c'est un abus de pouvoir. Ils avaient raison il y a 30 ans. Aujourd'hui c'est de l'archaisme politique.

C'est n'est plus au gouvernement de décider si des citoyens veulent ou non aller au Musée le Dimanche. Les citoyens sont informés et responsables. L'information est horizontale. La gestion des pays dans la verticalité et l'opacité n'est plus possible.

 

 

 L'état doit donc accepter de voir l'évolution de la société qui dépasse totalement les idéologies devenues désuètes . L'état doit arrêter de créer des "commissions dudules"  qui ne servent à rien, 28 durant ces 2 dernières années et ce n'est pas fini, pour tenter de sortir de toutes les impasses ou il s'est lui-même fourvoyer ,tout simplement parce que ceux qui les composent sont déconnectés d'avec notre monge qui change constamment et à très grande vitesse.

 

Cette loi Macron est à l'image de ce que nous voyons depuis deux ans. Une grande réforme annoncée à grands renforts de déclarations tonitruantes pour être vidée de sa substance dans un élan de synthèse, plus communément appeler "lâcheté politique".

 

Si c'est cela qui doit rassurer nos partenaires Européens, il y a fort à parier qu'ils vont plutôt tomber en syncope se demandant s'ils ne sont pas en train de rêver. Madame Merkel a déjà annoncé la couleur, et ce n'est pas en lui disant de la "fermer" que la réalité va disparaitre. Nous avons accepter en nous engageant dans union Européenne et monétaire de nous délester d'une partie de notre souveraineté. C'est un fait. Pour ou contre n'est pas ici  la question. Simplement nous avons signé des traités engageant la parole de note pays, il serait temps de s'y tenir.

 

Le projet ici survendu par le gouvernement est encore un attrape nigaud pour éviter de prendre le taureau par les cornes et de réformer le pays comme il doit l'être. Plus nous attendons ,plus la tâche sera difficile et compliquée. Madame Le pen est déjà en embuscade.... Ce gouvernement  ne fait qu'attiser les braises sous le feu qui couve. Les socialistes risquent d'avoir à endosser la responsabilité historique d'avoir permis au Front National  d'être un concurrent capable de gagner  la prochaine présidentielle. C'est vrai que la gauche n'aime pas entendre ce refrain sur leur responsabilité indirecte sur la montée du FN. Simplement les faits sont têtus, et cette loi qui s'annonce comme étant un véritable parcours du combattant pour Macron et Valls, pourraient bien sonner le glas définitif du PS et la montée en puissance du populisme.

 

 

Comme à chaque fois durant ce quinquennat ,le Président est incapable d'imposer un choix clair et transparent. Cette fois- ci encore sous la pression des élus ,il va devoir vider d'une partie de sa substance un peu positive cette pseudo grande réforme. Et là ce sont ses "amis" qui vont s'empresser d'entonner l'hallali.

 

Cette loi Macron symbolise ce qu'on appelle le social libéralisme déjà mort et enterré car il n'ose pas aller assez loin.C'est le symbole de l'impuissance d'un Président et d'un Parti politique qui n'ont pas encore compris que nous étions dans la civilisation des tablettes et de l'Iphone.Ils n'ont pas encore intégrer ces qualités d'adaptabilité, d'intégration et de croissance qui devraient être les moteurs de la politique du 21 ème siècle.

 

La France du monde politique  semble avoir un bon TGV de retard...mais pas les français ,c'est là tout le problème.

 

 

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Philippe Chauvancy