Recommandez cette page sur :

Le pari économique de F.Hollande définitivement planté.

 

 Maintenant que nous allons retourné aux problèmes quotidiens des français ,il serait bon d'expliquer au regard des dernières statistiques économiques pourquoi François Hollande s'est  complètement fourvoyé dans son analyse sur une possible reprise économique en France ces prochains mois.

Rappelez-vous, le Président espérait et comptait sur trois phénomènes qui selon lui auraient du relancer la confiance  des entrepreneurs et investisseurs dans notre pays pour enfin générer un peu de croissance et donc une réduction de la "courbe du chômage"!

Le premier la reprise aux Etats-Unis. Elle est bien là ,assez forte ,avec une forte réduction du chômage ,une croissance annuelle à 4,6% du jamais vu depuis 1999. Obama a d'ailleurs déclaré que le pays venait de tourner la page de la crise

Le deuxième, la chute de l'euro. En quelques semaines, l'Euro est passé de 1,40 € à 1,16€ face au dollar. Notre balance commerciale aurait du s'améliorer.

Enfin la chute des prix de l'énergie grâce à la production américaine du gaz et pétrole de schiste provocant une chute des prix vertigineuses et donc un allègement du coût pour les entreprises et les ménages.

 

 

 

Précisons que ces 3  phénomènes ont commencé il y a plusieurs mois.

 

Hors que voyons nous  concernant la croissance dans notre pays? Rien absolument rien. Sinon une pathétique prévision de croissance de 0,9% pour 2015 si tout se passe comme prévu.

Et patatras, rien ne se passe comme prévu parce que l'analyse de François Hollande si elle est correcte dans la théorie ne se reflète pas dans la réalité parce que les réformes nécessaires pour libérer l'économie n'ont pas été réalisées.

 

Il n'y a pas eu de réelles économies sinon un peu de jonglerie comptable pour faire croire que.... Le Pacte de responsabilité ne fonctionne pas parce que les chefs d'entreprise n'investissent pas parce qu'ils en ont assez d'être pris pour des vaches à lait et se recroquevillent sur eux-mêmes en espérant des jours meilleurs. Le CICE ,nous l'avons déjà dit, est une usine à gaz que peu d'entreprise utilise car trop compliqué. Et puis les contradictions de ce gouvernement face au monde de l'entreprise  en créant les comptes de pénibilité ne font qu'accentuer la méfiance et le ras le bol des forces vives de notre pays.

 

Constatation? Sur la mini reprise en cours en Europe la France est la dernière du train en marche car les réformes structurellles n'ont pas été décidées ,la loi Macron ,réforme phare du quinquennat étant une énorme fumisterie n'apportera rien de plus à l'économie.

De ce fait si reprise il y a ,la France n'en récoltera que partiellement les fruits car nos lourdeurs économiques n'auront pas été réformés.

 

Voyez vous , c'est là encore tout le problème de cette présidence faite de contradiction, de "Valls à 4 temps", ou tout part en vrille ,dans tous les sens ,sans politique suivie, ni cap maintenu. C'est le comble pour un Président qui clame haut et fort que si ,décidemment il maintient son cap dans la constance .S a constance c'est celle de ne jamais aller jusqu'au bout des choses. Il commence sur un registre pour finalement finir sur un autre et mélanger le tout et son contraire. Il est constant tout simplement dans son aptitude à tout bâcler.

 

Regardez son discours face aux syndicats et patronat pour leur demander de trouver un accord sur le dialogue social. Le voici réduit à comparer l'élan d'unité nationale face au terrorisme  avec les  négociations sociales pour inciter à un accord  entre les partenaires sociaux  sous prétexte que le pays est à l'unisson face au terrorisme. Comprenne qui pourra!  

 

C'est tout simplement un  constat d'échec total de sa politique.

 

D'autre part parlons un peu de tous ces commentaires dithyrambique sur le comportement de François Hollande durant  la crise de ces dernières semaines. Oui il s'est bien comporté, il a bien gérer les choses ,rien à dire. mais enfin ,n'est ce pas le minimum de demander à un Président de la République de répondre à ce genre de situation? Tout le monde semble s'extasier de son comportement, pourtant il a juste fait son travail. Bien fait, certes, mais il a fait le minimum requis.

Il est vrai qu'il a été si nul ces dernières années que le doute existait sur sa réelle compétence. Mais qu'y -a- t -il d'aussi extraordinaire qu'un Président sache gérer une crise imprévue et grave? Cela veut il dire qu'il est plus compétent qu'hier sur la gestion du pays dans son ensemble? A entendre ses discours de ces derniers jours ,nous pouvons sérieusement en douter . Il semble toujours à côté de la plaque ,et les nouvelles économiques semblent démontrer qu'il s'est carrément trompé car il n'a pas su prendre en compte que la mondialisation signifiait la libéralisation de l'économie partout  autour de nous, et de surcroit ,faire croire aux français qu' une voie uniquement française de sortie de crise était possible. Comme Mitterrand  en 1981 il s'est trompé, par contre, il est lui François Hollande, incapable de se remettre en question, ce n'est pas les lois au rabais comme la loi Macron qui vont relancer l'économie française.

 

Enfin la guerre coute cher, très cher. Combien de temps allons nous pouvoir jouer les gendarmes de l'Afrique sans répercussions graves pour notre économie? Se battre contre le terrorisme est certainement justifier. Mais se battre quasiment seul, sans alliés ,sans aide financière de l'Europe?

Elle est ou notre diplomatie? Faut-il que notre pays soit devenu si peu respecter que personne ne souhaite lui prêter main forte ne serait ce que financièrement? Avec ce qui se passe au Cameroun nous pourrions bien nous voir obliger d'intervenir aussi là bas. Alors qu'allons nous faire? Avoir une nouvelle opération prévue "pour 6 mois" jurer ,promis? Ceci est révélateur que l'incapacité de notre diplomatie à imposer une alliance économique pour soutenir cette effort de guerre. Les répercussions pour notre économie serait catastrophiques

 

De toute façon la guerre n'a jamais été et ne sera jamais la solution aux problèmes existant dans le monde, ça aussi c'est une erreur d'appréciation de notre gouvernement mais c'est un autre débat.

 

 

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Philippe Chauvancy