Le Murmure de Shiva

Dans le murmure de Shiva ,il existe un espace infini..vide et plein.Il ya ,dans cet espace une douceur étouffante de félicité.Le Soi y demeure,il se remplit du vide incommensurable de l'éternité.La cosncience s'infuse, se métamorphose ,absorbe cette immensité du trop-plein de ce vide si vivant ,si riche,si créateur.

C'est la source de cette conscience omnisciente..La conscience s'apprivoise de nouveau pour mieux se redécouvrir.Elle s'ouvre,se réveille à sa propre vérité.Elle se réalise au rythme des murmures suivant cette vibration envoutante.Shiva murmure à notre conscience sa vérité d'éternité.

Dans un rythme d'énergie douce et fluctuante,nous écoutons ce chant dans sa continuité intemporelle et pourtant si réelle.Nous sommes transportés dans ce vide trop plein.Car c'est de cela qu'il s'agit ,la mélodie de Shivanous révèle la génèse de la créationà partir d'un instant de vide infiniment plein.Nous sommes emportés dans cette cascade de sons créateurs.Nous plongeons dans ce puitssans fond infini, si riche,si envoutant.

Nous percevons alors la naissance même de notre consciencequi se révèle sans aucun doute possiblecomme étant éternelle.Nous comprenons alors que le corps est ce réceptacleet l'instrument de toute connaissance,Shiva nous murmure délicatementcombien nous sommes si proches de toute vérité.Shiva nous révèle cette douce vérité de la création.Nous voyons la source, nous la comprenons ,notre cosncience se laisse aller dans son mouvement de plénitude énergique et créatrice.a

Et puis notre corps ,nos cellules ,notre ADN acceptent ce don de Shiva.Il intègre cette vérité ultime .La consscience est structurée dans notre physiologie .Nous acceptons alors cet état de fait .Nous nous laissons bercés par les murmures de Shiva.Nous comprenons dans toute sa valeur absolue la richesse de ce que nous sommes.Nous incarnons la Source et la continuité de la création.

Le murmure de Shiva s'appelle Atirudrabishek.C'est le chant de Shivamurmurant à notre ocsncience la vérité et la réalité de notre unitécar sans équivoque ,sans acundoute, nous comprenons alors que nous ne faisons qu'un avec ce qui Est.

Ecoutant cette cascade de sons qui paraissent sans fin jusqu'aux confins de l'éternité ,elle s'étire loin,très loin ,elle englobe tout ce qui existe.

Là il n'y a plus de fin,plus de commencement ,c'est le continuum du murmure de Shiva.

C'est Atirudrabishek, le chant de Shiva ,c'est Atirudrabishek au Brahmasthan de l'Inde.

 

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Philippe Chauvancy