Recommandez cette page sur :

Le café allongé 40 à 50 centimes plus cher

 

 

Alors prend on vraiment les consommateurs pour des imbéciles ou des vaches à lait intarissables ou bien pourquoi pas les deux à la fois ?

Explication de texte.

Plusieurs fois ces dernières semaines mon épouse et moi-même comme cela arrive souvent à beaucoup d’entre nous durant les vacances d’été nous prenons plaisir à prendre un petit « expresso » à la terrasse d’un café sur notre lieu de villégiature estivale.

Mon épouse a cette habitude de toujours prendre un café allongé…Rien de plus, vous savez elle demande juste un peu plus d’eau chaude dans un café normal, pour simplement adoucir le goût…

Ce n’est pas la lune à boire, et ajouter de l’eau chaude en soi, quelques millimètres sortant de la machine à café du tenancier ne doit pas nécessiter un effort ou un supplément de service surhumains !

Et bien qu’elle n’est pas notre stupéfaction, au moment de payer notre petite note, nous constatons que maintenant pour avoir le droit à quelques petites gouttes d’eau chaude dans une misérable tasse de café,  il faut payer en fonction des cafés 40 à 50 centimes supplémentaires. Et cette augmentation sauvage est  d’autant plus choquante que personne ne vous avertit de cette petite entourloupe ni vue ni connue pour arrondir la recette de la journée.

 

Bien sûr ce n’est pas la ruine, là n’est pas la question, mais c’est vraiment prendre les clients pour des vaches à lait ! Si au moins il y avait là un service supplémentaire justifiant une augmentation qui en pourcentage est de 25% en moyenne pour avoir osé demander un peu plus d’eau chaude.Vraiment  on comprend de plus en plus l’envie des consommateurs d’aller chez Starbucks, Malongo , Illy  ou autres chaines « à café ».

Certes ils sont plus chers mais là au moins nous savons pourquoi. La plupart du temps le service est rapide, le personnel très souriant et sympathique, la qualité du café souvent irréprochable.

De plus lorsque vous demandez un extra d’eau chaude on ne vous demande pas 50 centimes supplémentaires.

Alors la somme n’est pas importante, nous en conviendrons bien, simplement c’est une question de principe. Après tout, est-ce bien  légal car ce n’est pas indiqué sur les cartes des boissons ? Les associations de consommateur devraient faire une petite enquête pour remettre les pendules à l’heure. Aujourd’hui c’est l’eau chaude, quoi demain ? Un quignon de pain ?

Enfin commercialement est-ce une bonne idée ? Car voyez-vous maintenant nous faisons l’effort d’éviter systématiquement les cafés pratiquant l’augmentation sauvage du millimètre d’eau versée et allons dépenser notre argent ailleurs et à défaut de café comme nous les aimons,  nous participons à l’expansion de Starbucks dans notre pays.

Il faudrait quand même arrêter de nous prendre pour des pigeons, et cela est valable pour le gouvernement, en ayant un minimum de d’éthique commerciale, un semblant d’intelligence, et pourquoi pas disons-le un maximum d’honnêteté !

Sur ces bonnes paroles allons prendre un café bien mérité, mais surtout qu’il soit très serré !

 

 

 

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Philippe Chauvancy