Quelle politique étrangère?

Vouloir intervenir tout azimut à l'extérieur de nos frontières reflète il le fondement d’une politique étrangère digne de ce nom ?

 

Il est vrai qu’il existe de bonnes raisons à intervenir dans certaines régions du monde comme en Irak ou ailleurs, mais tout de même, il semble bien que notre pays n’était pas intervenu si souvent militairement à l’étranger depuis de nombreuses années et surtout avec un volontarisme guerrier si affiché.

 

Plusieurs questions se posent. En avons-nous les moyens financiers ? Nos soldats en ont-ils les moyens ? En voyant l’état de notre économie on peut véritablement en douter, quant à l’équipement de nos soldats, il est clair qu’il est de moins en moins adapter pour faire face à de nombreuses interventions militaires. Si au moins toute l’UE acceptait de partager le fardeau….mais une fois de plus l’UE montre son inexistence politique, pour ne montrer qu’un front à peine commun dans un mercantilisme exacerbé, chaque état ne protégean que ses intérêts économiques à courtes vues.

 

D’autre part le Président de la République avait promis des interventions courtes et surtout pas d’enlisement…En Centre Afrique c’est déjà l’enlisement et au Mali une présence plus que durable.

 

Intervenir en Irak pour des raisons humanitaires est souhaitable, mais avec quels moyens ? Nous allons suivre Obama ? Ou bien l’Europe, pour une fois pourrions-nous dire, va-t-elle prendre ses responsabilités face à ces tragédies humaines pas si loin de nos frontières ?

 

En Ukraine, l’Europe tape du poing sur la table avec pour résultat une escalade des sanctions entre la Russie et l’UE et aujourd’hui les producteurs de fruits et légumes appellent Bruxelles au secours. Peut-être aurait il fallut réfléchir avant et au lieu de faire de l’anti-Poutine primaire se déplacer et négocier avec lui ? Car qu’avons-nous fait en Ukraine, véritablement, pour aider ce pays ?

 

A Gaza la parole Française est inaudible parce que celle de l’Europe est inaudible.

 

En Libye, c’est tout simplement une catastrophe annoncée…nous avons d’ailleurs commis dans ce pays la même erreur que les Américains en Irak, pensant qu’en supprimant un dictateur la démocratie allait forcément s’installer. Sarkozy s’est trompé, Hollande s’accommode de l’erreur.  

 

Alors existe-t-il une doctrine aiguillant la politique étrangère de la France ? Il ne semble pas, sinon  celle de vouloir détourner les Français des problèmes liés à la politique intérieure de ce gouvernement. Nous avons un Président voguant de commémorations en commémorations, il y prend un grand plaisir parait-il, mais point de politique de concertations Européennes, point d’embryon d’armée Européenne, point de politiques économiques Européennes….En résumé pas de politique étrangère digne de ce nom sinon du coup par coup médiatique pour redorer le blason d’un chef d’état devenu bien terne.

 

La politique étrangère de la France est dirigé par un Président devenu Directeur Commercial, faisant du marketing de la marque « France » et gérant sa « com » au mieux pour obtenir quelques points plus dans les enquêtes d’opinion.

 

Décidément la France n’a plus de grands hommes d’état pour la diriger et la faire respecter. L’actuel Président de la République est le pire de tous de ces 50 dernières années.

 

 

 

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Philippe Chauvancy