Recommandez cette page sur :

La Laïcité n'est pas l'alpha et l'oméga de la laïcité

Faisons nous un peu l'avocat du diable et essayons d'avoir un regard moins émotionnel sur ce qu'est  tout d'un coup une apologie sans réserve de la laïcité.

 

Selon un certain nombre de nos concitoyens,peut être minoritaire d'ailleurs, la laïcité serait la solution miracle à toutes les dérives auxquelles nous assistons depuis plusieurs années dans nore pays.Le remède ultime au fondamentalisme religieux en apprenant à nos enfants les valeurs morales de la République.

Mais la laïcité semble aussi être un passeport autorisant toutes les dérives verbales ou écrites pouvant blesser moralement d'autres citoyens de la république qui ont  eux aussi ont bien le droit d'avoir des idées contraires  au politiquement correct, refusant une forme de diktat intellectuel ou culturel d'une intelligentsia assez imbue d'elle même pensant d'ailleurs détenir les clefs de toute vérité au risque de faire de la laïcité une autre religion mais cette fois-ci tolérée à l'école parce que bien pensante.

 

Montrer les anti-laîques du doigt est aussi un acte de fondamentalisme idéologique.

 

Par exemple comparons avec un de nos voisins le Royaume -Uni ou tout le monde peut porter ce qu'il veut, ou il veut, quand il veut, nous ne voyons ni plus ni moins d'attentats qu'ailleurs. Pareil aux etats-Unis,en Hollande etc...la liste est longue.

Alors la laîcité ne deviendrait elle pas un échappatoire idéologique trop facile pour éviter de trouver des solutions plus adaptées à l'évolution de notre société pluriculturelle? Cette loi de 1905 ne serait elle pas totalement dépassée? ne serait -il pas temps de dépoussiérer cette loi d'un autre temps?

 

Prenons quelques exemples très simples de la vie courante.

 

Récemment, le Grand Maitre du Grand Orient de France était questionné sur la laïcité sur une Radio de grande écoute ,la cause en étant  la controverse sur l'installation de crèches dans des lieux de rencontre  publics  de notre douce république.

L'argument pour l'installation de celles-ci étant qu'avant d'être un symbole religieux c'est avant tout une tradition culturelle appartenant à tous les français qu'ils soient croyants ou non. Rien de malicieux ou d'intellectuellement perverti. Juste un moment de partage ou les enfants aiment admirer ces crèches, sans oublier de souligner que ces enfants ne sont pas soudainement encadrés dans ces halls de mairie par des prêtres ou religieuses au garde à vous souhaitant les endoctriner de force.Donnons un peu de crédibilité et de bon sens aux parents de ce pays. Ils savent être vigilants et n'ont pas besoin de" grands penseurs " ou de lois  pour savoir ce qui est bon ou pas pour leurs enfants.

 

La réponse du Grand Maitre fut extrêmement surprenante par sa rigidité et disons le son intolérance. Pour lui, la loi de 1905 sur la séparation de l'église et de l'état doit être appliqué avec toute la rigueur possible, sans même essayer une interprétation plus judicieuse en adéquation avec l'évolution de la société. Le temps ou l'église de France faisait la pluie et le beau temps est révolue depuis des lustres et cette loi de 1905 qui fut fondatrice, n'en mérite peut être pas moins un toilettage surtout au regard des interprétations que nous pouvons entendre au sein d'association plus ou moins marginale mais avec beaucoup de pouvoir de dissuasion semble-t-il.

Alors  quelle mouche a donc piqué certaines obédiences maçonniques qui son sensées être des représentantes de la tolérance et de la liberté de pensée? D'ou leur vient cette rigidité troublante de l'esprit indiquant qu'ils sont apparemment s incapables de faire un peu de "jurisprudence", ou simplement d'autocritique sur une loi vieille de plus d'un siècle.

 

Les lois ne sont pas elles faites surtout pour être  interprétée au gré de l'évolution du monde et des consciences?

 

Est ce que le fait d'avoir des crèches installée par ci ou par là remet en question l'impartialité de la République? La laïcité ne devrait elle pas justement être cette garantie de tolérance pour tous et d'intégrer au quotidien la richesse de notre culture? A écouter les  laïques on peut se sentir confondu par tant d'extrémisme, d'incapacité à avoir un juste discernement sur ce qui est équilibré ou tout simplement extrême.

 

Voici un autre exemple racontée par un enseignant du public  qui en dit long sur une forme d'intolérance larvée se développant dans certains cercles de pensées. Une histoire sans importance diriez vous mais révélatrice du "syndrome sectaire laïque".

 

Lors d'une fête de Noel  dernier, un gouter fut organisé pour les enfants à l'intérieur d'une école maternelle du service public. Des petites serviettes en papiers pour les enfants furent disposées sur la table .Un problème majeur ,grave, survint .Les motifs sur ces serviettes étaient des petits anges. Oui des anges avec des petites ailes.

L'un des membres locaux  de ce qui pourrait malheureusement s'appeler  l'inquisition laïque, somma les autres enseignants de retirer ces serviettes qui visiblement allaient pervertir la pensée laïque de la République. Nous sombrons dans le ridicule et le pathétique, mais surtout et c'est plus grave dans un sectarisme quasi "religieux"  de valeurs qui poussées à l'extrême ne sont plus républicaines et perdent tous leur sens.

 

Cette histoire ressemble à  ce que disait le Grand Maitre du Grand Orient. Une sorte d'hermétisme intellectuel, assez rétrograde ne reflétant pas du tout l'idée que l'on pourrait se faire d'obédience maçonnique. Celle-ci en dehors d'être semi-secrète  devrait être plutôt un terreau de réflexions logiques et tolérantes sur  toutes les diversités culturelles qu'elles soient à l'école ou ailleurs.

 

 

Ce que nous avons entendu de ce  "Grand Maitre Maçon" était  un jugement extrêmement arbitraire ,en opposition totale à ce que nous sommes en droit d'attendre de la laïcité, de son application au sein des institutions républicaines. Il ne s'agirait pas de dévoyer une grande idée à des fins purement idéologiques. Et c'est d'autant plus choquant parce que tout le monde connait ce secret de polichinelle  l'assemblée nationale compte dans ses rangs une forte majorité de "maçons". Il est à espérer qu'il existe au sein des loges un esprit d'ouverture plus large et plus réaliste.

 

(Nous parlons ici de la Franc Maçonnerie simplement parce qu'elle se présente toujours comme une des organisations garantes de la laîcité dans l'éducation nationale.)

 

 

Un peu de tolérance, de flexibilité de l'esprit de discernement positifs seraient la bienvenue. Ce pays semble en manquer de plus en plus dans beaucoup de domaines. la laïcité est aussi de plus en plus contesté par de nombreux français qui ne sont pas tous politisés et élevés dan un bouillon culture bien pensant. Répondre "Plus de laïcité pour moins de terrorisme" est franchement un raisonnement un peu court ,qui manque d'imagination créatrice,montrant bien une panne de la réflexion dans l'esprit de nombreux penseurs....

Se référer systématiquement à une loi de 1905 pour répondre aux problèmes d'éducation de nos jours montre l'indigence de notre pensée. D'ailleurs combien de réformes de l'éducation nationale n'avons nous pas eu ces 30 derniers années pour un résultat devenu de plus en plus discutable, sinon pitoyable.

 

Il suffit de regarder le nombre de parents souhaiter mettre leurs enfants dans des écoles privées pour bien comprendre le malaise dont souffre notre pays et la méfiance vis à vis de l'enseignement publique.

 

La laïcité dans le meilleur des mondes devraient être l'ouverture et la tolérance pour tous. Pas juste pour une intelligentsia déconnectée de la réalité de l'évolution de notre société.

 

Serait-il si choquant de voir des enfants porter des signes extérieurs affichant leur croyance religieuse? Qu'y a il de si choquant s'il n'y a pas prosélytisme?En quoi cela toucherait-il les fondements de la République? La Révolution est finie, l'église a évolué ,les religions ont évolué.

Il ne s'agirait pas d'instituer l'éducation religieuse, mais peut être de montrer que dans l'école Républicaine,justement ce mélange de culture, ce cotoiement entre jeunes adultes pouvant échanger librement, permettraenit un dialogue riche et fructueux entre tous?

 

En France nous gardons ce vestige de la pensée unique du "bouffeur de curé". Et cette pensée devenue largement minoritaire maintient néanmoins un pouvoir de décision sur l'éducation de nos enfants en martelant que la laïcité est la réponse à tout. Tout en oubliant de préciser que la "laïcité" n'existe qu'en France et nul part ailleurs.

Ce particularisme avait un sens en 1905 aujourd'hui la question se pose d'autant plus avec les évènements récents.

 

Il ne faudrait pas que la laîcité devienne à son tour un symbole d'intolérance...Faute d'explication, de grande confusion de ses défenseurs, et aussi la pression des évènements,la laïcité peut paraitre aussi d'une très grande intolérance idéologique.

 

 

 

 

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Philippe Chauvancy