La Grèce peut être la fin de la "Hollandie"

 

Personne ne nous a  beaucoup parlé de ce qui se joue en Grèce ces derniers jours, surement nos journalistes étaient trop préoccupés à s'occuper des embouteillages ...
 

Néanmoins il serait bon de rappeler que le très délicat équilibre économique pour sortir la Grèce du pétrin qu'avaient réussi à mettre en place Merkel et Sarkozy risque fort bien de voler en éclat si aux prochaines élections anticipées si l'extrême gauche l'emporte comme les sondages le prédisent.

Leur leader a déjà annoncé qu'il comptait remettre en cause les remboursements de la dette du pays et son échelonnement. Précisons qu'il est tout de même incroyable qu'un pays qui a menti et tricher vis à vis  ses partenaires pendant des années trouve le culot de placer en victime, mais bon que voulez vous c'est la loi de l'Union Européenne.

 

Concernant une remise en question de la politique mis en place pour relancer l'économie grecque , les répercussions pour la zone euro et bien sur notre pays pourraient être catastrophique. Nous pourrions voir les taux d'intérêt s'envoler  sur les marchés pris par une panique soudaine ou une frénésie spéculative entrainant dans son sillage une conflagration dans la zone euro.

Là nous serions plus exposé par rapport à d'autre pays car nous n'avons fait aucune réformes de structure du fonctionnement de notre économie, Hollande comptant depuis toujours sur une reprise économique américaine qui entrainerait  le reste du monde, a sous-estimé ou oublié que la crise de l'euro est loin d'être finie et qu'il l'a balayée un peu vite sous le paillasson.

Les taux se tendant sur les marchés signifieraient une charge de la dette beaucoup plus importante pour le pays renvoyant aux calendes grecques ,si je puis dire, tout idée de reprise pour les 2 ou 3 prochaines années à venir en étant très optimiste.

 

Une crise de l'euro signifierait une crise financière grave mais et peut être surtout politique car les partis populistes comme le Front National n'auront même plus besoin de faire de meetings pour se faire élire!

 

La France est trop importante nous dit on pour l'Europe et ne pourrait en aucun cas s'effondrer , la conséquence quasi automatique étant un éclatement irrémédiable de la  construction Européenne, personne ne souhaitant un tel scénario catastrophe.

 

Mais il y a un problème car la France et son gouvernement ,camouflant ses dépenses ,essayant à chaque réunion européenne de gratter quelques deniers pour dépenser toujours plus sans rien compenser en économie , se trouverait au ban de  l'Europe. Un peu comme une Grèce mais beaucoup plus grosse ,plus riche et donc plus difficile à sortir de l'ornière.

 

N'oublions pas que le fameux pacte de responsabilité n'est toujours pas effectif... Que le CICE n'est utilisé qu'à 50% de sa capacité car trop compliqué, que le chômage s'envole et que les 0,6% de croissance prédit par l'INSEE ne prennent  évidement pas en compte une crise majeure pouvant survenir de la Grèce.

 

Alors me direz vous ce n'est pas de la faute de Mr Hollande. La Grèce faisant défaut ? Non bien sûr. La France pénalisée par les marchés et ses pairs? Oui bien sur. A force de vouloir s'échapper des réalités elles vous rattrapent au galop.

 

Mr Hollande parait-il pense que l'effondrement des prix de l'énergie vont permettre une relance de l'économie mondiale...Oui peut être pour ceux qui auront su s'adapter aux changements inhérents à la mondialisation. Rappelons que la France est déjà trop dépendante de ses exportations vers l'Europe, environ 45% de celles-ci et nous sommes malgré tout  largement déficitaire . Les économies d'énergie qui auront un impact certain sur notre croissance ne seront que passagères car notre économie  est toujours dans un mode de fonctionnement "30 glorieuses" plutôt que "mondialisation" . Et une fois de plus ce ne seront pas des décisions prises dans notre pays qui auront donner de la croissance mais des évènements extérieurs. En fait nous risquons de financer la croissance d'autres pays à cause de nos importations massives et de notre outil industriel devenu désuet.

 

D'autre part nos entreprises utilisent les réductions de charges non pas pour investir mais pour rétablir leur trésorerie car elles sont exsangues après les hausses massives d'impôts des 5 dernières années.

 

Mais surtout et il ne faut cesser de le dénoncer, la France ne fait pas d'économie de fonctionnement, une des preuves flagrantes du mensonge d'état de la "hollandie", 80 000 fonctionnaires supplémentaires ont été embauchés cette année. Sachant qu'un fonctionnaire moyen émarge donc au budget de l'État, directement ou indirectement, pendant 73 ans, ce qui est énorme, dont 31 ans de non-activité chaque embauche coûte 3,5 millions d'euros ! Comment voulez vous vraiment économiser?
Ce que ce gouvernement prétend économiser d'une main il le reprend de l'autre. Mr  Valls refusant la langue de bois, chaque mois maintenant nous déclare  sur le chômage, les nouvelles ne sont pas bonnes...C'est bien de dire la vérité. C'est beau, c'est touchant, nous apprécions, mais nous aimerions voir quelques résultats un de ces jours....


Alors Mr Hollande est au taquet! Multiplie les déplacements, est dans un esprit combatif  nous dit on...Cela s'appelle pour ses alliés de la politique, pour les français l'expression courante est "essayer de noyer le poisson".
 
Pour positiver comme notre Président, constatons que ce ne sont que des suppositions. Très possibles. mais toujours virtuels. Mais "gouverner c'est prévoir" et dans notre pays personne ne semble gouverner, sinon pour créer des "commissions à gogo". La dernière en date? Pour réformer la "réforme de la pénibilité" le gouvernement se rendant compte une fois de plus qu'il a créé une usine à gaz prête à dégouter les entrepreneurs de façon irrémédiable.


La Grèce pourrait peut être bien nous monter de quel bois est vraiment fait François Hollande....Nous ne le souhaitons pas ,il ne faudrait pas ajouter une crise politique à une crise économique.
 
 
 
 
 

 

 

 

 

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Philippe Chauvancy