un goulag pour vaches laitières

Parlons un peu de cette ferme qui peut contenir 1000 vaches compressées les unes contre les autres ,financée par un homme du BTP qui a le culot de nous annoncer que les animaux sont heureux dans ce que nous pouvons appeler un camp de concentration pour vaches laitières.

 

Je sais le mot est fort mais c’est une réalité. Avez-vous vu l’espace dans lequel chaque vache doit vivre 24h sur 24h au nom de la productivité ? Du fait de la promiscuité entre elles, elles vont être gavée d’antibiotiques qui bien sûr va s’évacuer dans leur lait, ce lait que nous allons verser gaiement à nos chères têtes blondes.

 

Quand vous écoutez le directeur de cet établissement nous expliquer sans rire que les agriculteurs éleveurs sont heureux de mettre leur cheptel dans cette « usine mouroir » car autrement ils ne pourraient plus survivre, on se pince pour se demander si on n’atteint pas un summum d’hypocrisie.

Et puis on nous dit avec un aplomb magnifique qu’en Allemagne et aux Etats –Unis ça existe déjà ! Super ! Continuons la maltraitance de nos animaux, prenons exemple sur ces pays qui nous montrent à quel point ils sont à la pointe de la bonne bouffe et faisons pareil !On nous montre 6000 cochons allemands entassés les uns sur les autres ne voyant jamais la lumière du jour comme étant un progrès de l’élevage moderne et aux Etats-Unis des « fermes » géantes avec des milliers de tête de bétail gavés d’antibiotiques ,hormones, OGM dont les Américains se nourrissent avec une grande joie  depuis quelques décennies …..Il suffit de regarder les statistiques de l’état de santé des citoyens de ce pays pour constater que leurs habitudes alimentaires sont un exemple pour le monde.

A une époque on tout le monde se plaint de la  mal bouffe, des abus et sévices constatés dans les abattoirs vis-à-vis des animaux, que des produits dénaturés comme les OGMs sont de plus en plus mis à l’index, voilà qu’on permet la mise en production de cette « ferme ».Elle est tout simplement inhumaine .Il a suffi qu’un entrepreneur du bâtiment cherchant à faire un profit maximum, se foutant totalement de fournir des produits de qualité aux consommateurs , claque des doigts et voilà une nouvelle aberration économique autorisée.

D’autre part au-delà de l’aspect économique, c’est tout simplement le mauvais traitement des animaux qui devraient interpeller les pouvoirs publics. Quand un chercheur de l’INRA avec un large sourire explique sur France 2 que les animaux vivant dans cet espace clôt 24h sur 24h sont au top de leur forme on croit rêver devant tant de cynisme ou de bêtise, on ne sait plus.

Avez-vous constaté ou était parquer les petits veaux ? Une petite casemate en métal avec un espace de 2 ou 3 m2 c’est ignoble et répugnant.

 

Alors des manifestants ont tenté de ralentir ce processus en endommageant le chantier de construction, ils ont été condamnés à des peines avec sursis, car il est vrai que la propriété privée dot être respecter, mais lorsque personne ne dit rien, ferme les yeux, refuse de voir l’aberration de cette ferme il est compréhensible qu’une réaction plus violente puisse être déclenchée. A titre personnel je les aurai décorés de l’ordre du mérite !

 

D’ailleurs dans un souci de transparence, ce lait produit dans cette ferme devrait être étiqueter, les consommateurs devraient être avertis que la consommation de ce lait ou de cette viande pourrait nuire à la santé, étant gavé d’antibiotique et autres produits chimiques. Alors que le Ministère de l’Agriculture prenne ses responsabilités et exige l’étiquetage des produits sortis de ses fermes concentrationnaires pour que nous ayons le choix de les consommer ou non.

 

Autre sujet un peu similaire sur le fond, ce barrage dans le Tarn ou malheureusement un jeune homme a trouvé la mort….Un rapport publié hier montre que ce projet est couteux, inutile et insensé. Ce ne sont pas les « casseurs » qui le disent mais des experts patentés. Qu’entendons-nous sur les chaines de radios ? Mr Jacob, Président du groupe UMP déclarer, sérieusement, que ce barrage est « utile ». Mr Jacob qui est pro-OGM , ancien agriculteur, a visiblement perdu le contact avec ses racines terriennes. Avant de dire n’importe quoi il devrait se documenter auprès des experts. Deux cas différents, deux finalités similaires, deux aberrations similaires.

 

Enfin il serait peut-être temps que dans ce pays et ailleurs, on prenne en considération le bien-être animal. Il ne s’agit pas que tout le monde devienne végétarien. Simplement que l’on se rende compte que cette maltraitance des animaux est  contraire à toute notion d’humanité. Qu’il ne sert à rien de parler d’humanisme lorsqu’on laisse des animaux être torturés et abattus dans des conditions ignobles. Je lisais un article sur un boucher célèbre à Paris. Il expliquait qu’il choisissait lui-même les animaux qui allait être envoyé à l’abattoir. Il expliquait que ces animaux étaient accompagnés dans leur dernier voyage avec de la musique classique, dans un camion spacieux, dans le respect et un remerciement pour cet animal qui va nourrir des êtres humains. Ce boucher est un de ceux qui est considéré comme ayant la meilleure qualité de viande en France. A votre avis pourquoi ?

Alors me direz-vous on ne peut pas faire pour tous les animaux, et vous avez raison mais n’y a-t-il pas un juste milieu entre la barbarie que nous refusons de voir car elle est dérangeante dans notre petit bien-être mental, et faire écouter du Bach à un bovin partant pour l’abattoir.

 

Gandhi disait : « on reconnait le-degré de-civilisation d’un peuple à la manière dont il traite ses animaux »

 

A le lire, nous pouvons légitimement constater que  sommes tombés bien bas. Cette « ferme », ce camp de concentration pour animaux devraient être interdit et démanteler ,parce qu’elle inhumaine, parce qu‘elle ne correspond à l’idée d’une agriculture responsable et humainement acceptable.

 

 

 

 

 

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Philippe Chauvancy