Recommandez cette page sur :

L'égalité n'est pas égalitarisme :la gauche confond tout

Il serait temps que la Gauche change de logiciel et de rhétorique en comprenant enfin que le monde a changé et change de plus en plus vite.

 

En écoutant MadameTouraine , Ministre de la santé développer son argumentation et la défense de son projet ,il y a avait cette sensation d'entendre le même disque rayé qui perdure depuis 30 années.

 

Se gargarisant de formules toute faites sur la "justice" , "l'égalité" , le "droit "on comprend à quel point le socialisme à la française est en perdition mélangeant le tout et son contraire car la justice justement n'a plus la même valeur ni connotation de nos jours car les citoyens sont mieux informés et comprennent beaucoup mieux que dans le mot de justice il existe une idée de droits mais aussi de devoirs.

 

Et c'est là ou notre belle Gauche semble se planter. A nous abreuver de mots sur les droits de chacun ,de vouloir donner des leçons de morale en se plaçant toujours au dessus des autres, se présentant comme étant toujours détenteurs de la vérité unique, elle en a oublié que notre société et les individus qui la composent, s'est individualisée non pas dans le mauvais sens du terme, dans une sorte d'égoïsme exacerbé, mais dans une meilleure compréhension en pleine conscience que certes nous avons tous des droits mais que la véritable égalité  réside aussi dans le respect des devoirs de chacun vis à vis d'autrui.

 

La Gauche confond égalité et égalitarisme. L'égalité c'est un équilibre entre les droits et les devoirs. C'est  le droit chacun de pouvoir être riche s'il le souhaite sans être montré du doigt ou pénalisé. C'est avoir le droit de choisir comment il souhaite gérer sa vie sans une intrusion permanente de l'état dans sa vie au quotidien, c'est bien entendu le droit d'avoir les mêmes avantages que chacun dans la société. La contrepartie c'est d'accepter dans la même veine qu'il existe des devoirs inhérents à tout fonctionnement de la société.

 

Et c'est là ou la Gauche ne respecte pas un fonctionnement équilibré de la société. Elle se refuse systématiquement à reconnaitre que nous avons tous des devoirs à respecter. Elle se refuse à appliquer des lois existantes qui  permettraient  un fonctionnement harmonieux de notre société ou chacun devrait apporter sa part de devoirs afin de bénéficier logiquement de tous ses droits.

Toutes les lois de ces derniers mois sont la négation même de cette notion de devoir. Elle sont toutes teintées de cette égalitarisme démagogique qui souhaiterait effacé toutes les différences pour créer une sorte d'uniformisation des esprits et des volontés. L'égalitarisme c'est vouloir forcer une forme de nivellement par le bas. La Gauche n'essaie pas de tirer les gens vers le haut .Elle est tellement "égalitariste" qu'elle ne voit plus  rien. Elle est devenue aveugle et sourde à l'évolution du monde. Elle cherche invariablement  à niveler  les consciences dans un système qui en fait à cause de cet égalitarisme idéologique a exactement l'effet inverse et pervers en  créant une société inégale et  pleine de rancœur en créant une forme de  lutte de classe que l'on croyait  dans les oubliettes de l'histoire. Car ne nous leurrons pas, il existe une forme de lutte de classe maintenue plus ou moins consciemment par une partie de la Gauche française. Elle se drape dans une fausse dignité de justice alors qu'elle ne cherche qu'à privilégier une forme d'emprise sur les plus vulnérables.

Plus grave durant ce quinquennat, elle est tellement  en manque de compétence qu'elle ne sait même plus écrire des lois intelligentes.

 

A l'opposé, l'égalité c'est  donc tout le contraire de l'égalitarisme car chacun est logiquement à sa place ,connaissant son rôle, ses devoirs et ses droits. Dans une société de Gauche et nous le voyons dans la loi Taubira ou Touraine, tout est fait pour déresponsabiliser ,créer des droits sans efforts en retour.

 

La Gauche déstabilise le fonctionnement de la société moderne car elle n'a pas su s'adapter au changement des mentalités et des consciences. De par la mondialisation, de par l'information, les mensonges démagogiques n'ont plus de prises et les citoyens maintenant demandent des comptes. Ne pouvant les obtenir ils se tournent alors vers ceux qui leur offrent au moins dans leur rhétorique plus de transparence. Et le populisme s'étend car à défaut de donner les bonnes réponses ,il pose les bonnes questions.

 

Les citoyens en ayant assez de voir les droits s'accumulés uniquement pour certains ,de préférence des catégories sociales "progressistes, ils se tournent vers ceux qui dénoncent ces pratiques. Voyant qu'on leur demande de plus en plus sans exiger à d'autres les mêmes devoirs, la colère et la rancœur s'installent.

 

Réformer c'est très bien lorsque les équilibres sont respectés et lois appliquées en sortant du clientélisme politique.

 

La "gauche" c'est malheureusement la poursuite d'une utopie, devenue ces trois dernières années une arnaque non plus du à l'idéologie mais à l'intelligence.  La politique de gauche doit se réinventer et quitter le 19 ème siècle ou elle fut utile. Elle doit changer son modèle et son ADN qui sont devenus obsolètes.

 

 

Espérons que la droite soit capable d'en faire de même car en 2017 tout va être à reconstruire dans un effort de modernité qui fait encore défaut dans le monde politique.

 

 

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Philippe Chauvancy