l'administration:le vrai mal français

Le barrage de Sivens, Ecomouv, le TGV , la nomination d’Enarque à des fonctions de responsabilités dans des domaines qu’ils ne connaissent qu’en théorie, voilà bien des symboles d’une France dont l’administration semble totalement dépassée par les évènements parce que figée dans ses certitudes.

 

Ces exemples montrent comment des personnes sorties ou bien de grandes écoles, ou bien n’ayant jamais travaillé dans le privé, lancent des projets sans analyse sans réflexions, pensant que les contribuables seront toujours là pour éponger leur gabegie financière frisant l’irresponsabilité totale.

Au-delà des pertes financières comme pour Ecomouv ou le TGV, du drame humain et économique pour le barrage de Sivens, essayons de voir et de comprendre pourquoi tant de tels fiascos à répétitions….

 

Tout d’abord, l’administration, encourageant des sociétés publiques ou privées  à se lancer dans des projets d’infrastructures….Très bien rien de répréhensible, au contraire. Problème, les décisions sont prises sans consultation de la population. Elles sont imposées méthodiquement  dans des bureaux par des technocrates et bureaucrates surs de leur fait, incapables d’avoir une vision globale de l’enjeu des décisions prises. Ces hauts-fonctionnaires  sont totalement incapables d’avoir la flexibilité intellectuelle suffisante ou la simple humilité d’admettre qu’une erreur est toujours possible et de la corriger non pas quand il est évident que le gâchis est total et irréversible mais de préférence lorsqu’il est encore temps de réagir.

 

Prenons Ecomouv qui restera un modèle du genre puisque toute la classe politique était tombée d’accord sur la mise en application de ce projet. Après des années d’investissements, des mises en place de « portiques péages » couteux, il a fallu une révolte fiscale des « bonnets rouges » pour faire capoter un projet qui visiblement était mal ficelé politiquement et économiquement.

 

Alors pourquoi a-t-il fallu attendre si longtemps pour voir ce gouvernement stopper ce gaspillage ? Pourquoi le gouvernement va-t-il vraisemblablement devoir payer des centaines de millions d’euros de dédommagements à Ecomouv en puisant dans des caisses déjà vides ? On nous parle d’économies sur le dos des familles et voilà peut-être 1 milliard d’euros jeté par les fenêtres comme si de rien n’était.

 

Il suffit d’écouter sur les médias les explications alambiquées des responsables socialistes pour avoir confirmation de la déliquescence du pouvoir en place, et surtout de l’aberration du fonctionnement de notre administration. On dépense pour le « service public » sans même prendre le temps de faire de la gestion intelligente.

 

Parce que ces merveilleux énarques ne connaissant pas la réalité du quotidien de ceux qui travaillent et créer des richesses dans ce pays, sont incapables de trancher et de prendre leurs responsabilités. Ils manquent de courage et de détermination. Face à la révolte des bonnets rouges l’état aurait dû négocier mais imposer sa décision. Dans un état de droit, la décision de l’état doit être respectée.Nous assistons à la nouvelle édition de la "France gouverner par les Nuls"

 

Le barrage de Sivens illustre aussi cette administration ubuesque. Des experts ont démontré plusieurs fois que ce projet était mal ficelé, et franchement inutile. Il aura fallu un mort, des heurts extrêmement violents pour obtenir que le conseil général du Tarn accepte au moins de suspendre les travaux. Et qu’entendons-nous ce matin ? Un conseiller général déclare « le conseil général l’ayant décidé, alors ça doit être fini » et d’ajouter « autrement à quoi servent les élus », et voilà le cœur du problème, ce n’est pas parce que l’on est élu que l’on a la science infuse, que l’on doit s’obstiner dans des projets inutiles , un « élu » a donc tous les droits, et contre toute raison aller à l’encontre de toute logique ? Au moins un élu UMP a une parole sensée, « faisons un référendum auprès de la population locale » ! Et oui la démocratie directe ! Le commun des mortels a plus de plomb dans la tête que ces technocrates se gargarisant devant les caméras de télévision. Le pays est ruiné à cause de ces gens-là. C’est la vérité toute crue. La France a créé une secte de haut fonctionnaires « énarques » pensant détenir toutes les vérités et nous prouvant chaque jour un peu plus à quel point leur esprit est sclérosé, figé, gelé.

 

Et le TGV…ah le TGV ,la grandeur de la France, le train à grande vitesse qui perd de l’argent à grande vitesse…. Il faut tout de même signaler que nous n’en avons pas vendu un seul à l’exportation….Des lignes ont été construites sans rationalité, souvent parce que des barons locaux voulaient avoir leur « gare » …La cour des comptes a beau le rappeler d’année en année la gabegie continue….Et les français voyant les tarifs grimpés se tournent vers le covoiturage et autres moyens de transports beaucoup plus polluants que le train !

Notre administration est le symbole du mal français parce qu’elle n’est plus créatrice, elle survit et maintient son pouvoir grâce à ses avantages acquis. Globalement notre pays est économiquement exsangue à cause de cette prétention sans limite de croire tout savoir, tout connaitre sans aucunes autocritiques. Les réactions des élus du Tarn, nos Ministres sur Ecomouv, le manque de vision sur le développement du TGV sont 3 exemples distincts reflétant les problèmes dont notre pays souffre.Pour réformer ce pays commençons pas les rénovations de notre administration, l’éducation de nos futurs hauts-fonctionnaires, arrêtons les cumuls de mandats à répétition, en deux mots rendons le pouvoir à ceux qui travaillent, décident et savent prendre des décisions.

 

Ce Président est la caricature de ce qu’il ne faut surtout plus faire, c’est-à-dire tergiverser, louvoyer, chercher à sauver sa peau électorale par tous les moyens…..

 

 

 

 

 

 

 

 

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Philippe Chauvancy