Recommandez cette page sur :

Brisons un tabou. L’écologie n’est pas de « gauche »,les OGM ne sont pas de droite !

 

En regardant les informations récentes concernant les négociations entre l’UE et les Etats-Unis sur le traité de libre-échange, on ne peut qu’être consterné sinon révolté par ce que nous prépare une nouvelle fois en catimini nos technocrates de Bruxelles concernant la réglementation sur une éventuelle libre circulation des OGMs au sein du marché européen.

Cette révolte des citoyens contrairement à ce que l’on aimerait nous faire croire, n’est pas celle des gentils écolos de gauche se réclamant d’un parti assez sectaire il faut bien le dire, mais celle de tous les citoyens ne souhaitant pas être les victimes d’un groupe d’illuminés technocrates avertis, soit disant beaucoup plus intelligents que nous, pauvre commun des mortels, cherchant à nous forcer pour des raisons plus financières que tout autre à consommer des produits totalement dénaturés et ceci aussi malgré ce que peut dire une certaine caste de scientifiques eux aussi beaucoup plus intelligents que nous.

Monsanto et ses sbires, ainsi que les négociateurs américains, visiblement remontés à bloc, mettent une énorme pression sur les Européens qui se cachent dans les couloirs de différentes commissions bruxelloises, ayant trop peurs de la réaction des consommateurs qui sont à 85% contre les OGM en Europe. Ce qui veut bien dire que ce n’est pas la « gauche verte «  qui est en pointe contre les OGM mais toute la population.

D’ailleurs si vous lisez les informations sur ce sujet, les « verts » français sont quasiment inexistants à part Mr Bové dans ce combat de tous les jours, car ils sont tous trop préoccupés à en découdre avec François Hollande et à postuler pour des postes de Ministres, ceux-ci étant bien plus agréables à remplir plutôt que d’aller croiser le fer avec ceux qui souhaitent empoisonner la planète.

Quand à Madame Royale, il n’y rien à ajouter ou dire. Elle ne fait rien. C’est plutôt une écolo de salon.  

Monsieur Valls lui il l’a dit il est pour les OGMs, même si visiblement il n’y connait rien. Mais comme il est « pro-business » tout est bon à prendre.

Rappelons aussi que cette légende voulant faire croire que sans les OGMs point de salut pour nourrir la population mondiale est tout simplement une habile campagne de désinformation orchestrée par les lobbyistes et responsables politiques divers en quête de soutien financier pour différentes campagnes électorales. Plusieurs rapports mis sous le paillasson ont démontré que les OGM ne sont pas utiles à la survie de l’humanité, bien au contraire ! (voir ci-dessous il y en a beaucoup d’autres existants)

http://www.lafaimexpliquee.org/La_faim_expliquee/Idee_11.html

http://www.vigilanceogm.org/rapport-les-cultures-ogm-nourrissent-elles-le-monde/

http://chefsimon.lemonde.fr/bibliotheque/ces-ogm-qui-changent-le-monde.html

Le débat sur les OGM est camouflé à Bruxelles dans un véritable déni de démocratie. Un référendum devrait être le minimum requis.

 

Mais parlons aussi du comportement au quotidien des « verts ». Posons quelques questions toutes simples à ces représentants d’une belle cause. Voyez-vous la sagesse populaire dit qu’on reconnait un arbre aux fruits qu’ils portent.

Déjà quelles genre de voitures conduisent-ils ? Sont-ils végétariens ? Question bien étrange allez-vous penser mais non car saviez-vous que 17à 20% des émissions de gaz à effet de serre sont provoqués par l’élevage ? Que pour produire 1kg de viande bœuf oui seulement 1kg il faut 15 500 litres d’eau alors qu’il en faut 10 fois moins pour produire des protéines végétales. La faim dans le monde serait éradiquée depuis longtemps si on limitait l’élevage…..Alors ils sont quoi nos « verts » de grands carnivores ou sont-ils militants jusqu’au bout ?

Parallèlement le problème des OGM serait réglé puisque moins de céréale utilisé à la nourriture des élevages.

Et puis achètent ils bio ? Font-ils véritablement attention à tous ces petits détails de la vie qui ajouter les uns aux autres peuvent faire une différence ? Il n’est pas nécessaire d’être de « gauche » pour protéger le bien commun qu’est l’environnement.

Ces questions sont posées. Cela est puéril ? Non il ne sert à rien de se battre pour de grandes idées si on ne se les applique pas à soi-même. Et bien sûr ce concept s’applique en toutes circonstances.

Un sondage disait il y a quelques années que 15% des électeurs écolos étaient de « droite » ce qui est un nombre appréciable. Soyons justes il y a plus de gens à gauche écolos qu’à droite. Mais pourquoi ? Parce que les écolos se sont appropriés une méthode d’action et de pensée dans la confrontation en refusant d’accorder  le droit aux électeurs de droite d’être eux aussi des écologistes vertueux. Il y a une main mise idéologique par quelques inquisiteurs sur ce qui ne devrait  pas être une théorie politique mais un mode de vie plus respectueux ou vertueux. L’écologie n’est pas politique. Elle est transversale. Elle s’adresse à tous. La gauche se l’appropriant idéologiquement en a réduit son rayonnement en effrayant ceux qui ne demanderaient qu’à y croire.

La droite bêtement se laisse enfermer dans ce débat stérile, et par réaction pense qu’en étant pro business et excessif dans ses choix, permet un contre poids salutaire à cette » bande d’énergumènes gauchisants » ! Certains à droite se disent pro-ogm car comme Manuel Valls ils n’y connaissent pas grand-chose et Monsanto a les moyens d’intimider n’importe qui en soutenant financièrement tout opposant politique….. Oui ça fait un peu mafia …. Nous sommes en démocratie et il peut exister certaines faiblesses bien humaines même chez les politiques, n’avons-nous pas vu récemment des phobies administratives voir le jour ? Et disons le vertement les comportements de ces sociétés en biotechnologies apparaissent comme étant véritablement mafieux.

Et enfin la question se pose concernant les scientifiques qui soutiennent les OGM. On parle beaucoup d’eux mais jamais ceux qui sont contre qui sont pourtant des milliers à travers le monde. On peut demander pourquoi cette arrogance et cette prétention à vouloir imposer aux citoyens des méthodes de production dont ceux-ci ne veulent pas ? Quelle mouche a donc piqué ces personnes qui décident dans leurs laboratoires ce qui devraient être dans nos assiettes ou pas ?

Invitons les citoyens à lire la presse, écouter les informations, boycottons les produits avec OGM .Vous réaliserez  que l’écologie est un état d’esprit une façon de vivre qui nous concerne tous. Qu’elle n’est pas le monopole d’une sorte de sainte Inquisition. Il est nécessaire d’y prêter attention si nous ne voulons pas voir prochainement à notre insu des OGM américains dans nos assiettes.

 

L’écologie n’est pas de gauche elle est universelle.

 

 

 

 

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Philippe Chauvancy